Press "Enter" to skip to content

Semainiversaire

Aujourd’hui c’est un jour un peu spécial : cela fait une semaine que les deux bizarres sont venus me chercher. Le monsieur avec des cheveux sur le visage, comme dit ma copine Zita, et la dame avec des yeux et des cheveux que je n’avais jamais vus avant. C’est donc une sorte de semainiversaire.

Une semaine qu’ils me regardent avec des yeux de merlan frit dès que je fais quelque chose.

Parfois, je fais semblant de jouer dans mon coin, en les observant quand même du coin de l’oeil. La dame bizarre a l’air de beaucoup tenir au fait que j’empile des petits pots en plastique dans de plus grands. Il faut faire bien attention à les mettre dans l’ordre. Moi, je sais déjà faire, mais parfois, pour lui faire plaisir, je fais exprès de me tromper, comme ça elle tape des mains d’un air ravi et elle a l’air contente. Comme c’est elle le garde-manger, je préfère me la mettre dans la poche, si vous voyez ce que je veux dire.

A d’autres moments, c’est le monsieur bizarre qui me fait sauter en l’air, me court après, me fait des chatouilles sur le ventre avec sa moustache, … J’éclate de rire parce que, quand même, il est drôle et il se donne du mal pour m’amuser. Et puis j’aime bien être dans ses bras.

Une semaine qu’ils me font découvrir plein de choses.

Aujourd’hui, par exemple, j’ai marché sur des feuilles mortes. Ca fait des craquements rigolos.  Je suis allé au resto et je me suis assis sur une chaise comme un grand. J’ai même découvert que je savais croquer en mordant un fruit tout rouge qui coule. J’ai joué dans une piscine, avec des ballons autour des bras. J’ai vomi sur Monsieur Bizarre après mon petit-déjeuner.  J’ai rempli un lave-linge avec Madame Bizarre. J’ai fait une énorme colère parce que je voulais tripoter la bouteille rouge qui sert à éteindre le feu accrochée au mur de la cuisine et Mme Bouffe me l’a interdit. Ca ne m’a pas plu du tout.  J’ai aussi fait une crise quand ils se sont approchés trop près de ma copine Zita. Ce sont MES bizarres, non mais. Sinon, j’ai couru dans le salon tout nu avec une couche sur la tête. C’était chouette.

Une semaine que Monsieur et Madame Bizarre ne sont plus si bizarres, finalement.

Commentaires